Arty crush minis

IVAN SEAL

Il y a quelque chose de poétique dans les œuvres d’Ivan Seal.

Elles sont toutes formées d’un fond doux, comme créé au pastel, dans lesquels les deux plans horizontaux et verticaux se mélangent parfois, comme le ciel et la mer quand ils partagent les mêmes teintes.

Ses sujets sont minéraux, végétaux, beaucoup de camaïeux de couleurs.

Parfois on devine ce dont il s’agit : une danseuse, un personnage, un bouquet…

Parfois pas du tout.

Le plus souvent, on est entre les deux : on reconnait des formes qui nous sont familières mais on ne comprend pas tout, il ménage notre imagination.

Dans celles qui étaient exposées à Frieze London (édition 2018), sa touche se fait virevoltante, évoquant les scories d’un crayon qu’on vient de tailler.

L’artiste choisit soigneusement le titre de ses œuvres et il ne semble pas dénué d’humour. La plupart sont tout aussi incompréhensibles que les sujets de ses œuvres, mi-anglais, mi allemands.

The intent tempts this – 2015

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *